Témoignage de Stéphanie

Il est souvent difficile pour l'entourage de comprendre nos sentiments à nous, parents d'un enfant parti trop vite. Laissez-moi vous expliquer...

 

Ce texte s'adresse à tous ceux qui sont importants pour moi, mais également à tous ceux qui désirent comprendre et nous aider. Je tiens à vous exprimer mes besoins, ce que je ressens et ce que je suis devenue.

 

J'aimerais que vous n'ayez pas de réserve à prononcer le nom de mon enfant décédé, à me parler de Camerone. Elle est importante pour moi, elle fait partie de ma famille ; j'ai besoin de parler d'elle. Alors, s'il vous plaît ne détournez pas la conversation. Cela me serait doux de parler d'elle avec vous, cela me ferait sentir sa mystérieuse présence.

 

Si je pleure lorsque vous évoquez son souvenir, soyez assuré que ce n'est pas parce que vous m'avez blessée. C'est son absence qui me fait pleurer, elle me manque tellement ! Merci à vous de m'avoir permis de pleurer, car chaque fois, mon coeur guérit un peu plus.

 

Je vous en prie , n'essayez pas d'oublier ma fille, pour moi ce serait la faire mourir une seconde fois.

 

Etre parent en deuil n'est pas contagieux. S'il vous plait ne m'évitez pas, j'ai besoin de vous. Sachez que j'ai seulement besoin d'être écoutée. Alors si vous ne savez pas quoi dire, ne dites rien. Un regard, une main sur l'épaule, une accolade suffisent pour me transmettre votre compassion.

 

Mon amour pour mon enfant ne se mesure pas à son poids, ni à son âge; Elle était là, et je l'aimais. Elle était et restera mon enfant.

 

Ne croyez pas trop vite que mon deuil est terminé si je souris et au contraire, ne croyez pas que j'ai des problèmes si je pleure encore. Le seul moyen de traverser un deuil, c'est de le vivre. Il faut accepter de souffrir avant de guérir.

 

Malgré son cours passage, ma fille a bouleversé ma vie, a transformé ma vie. Tranquillement, je me relève de toutes ces épreuves qui m'ont anéanti. Et lorsque je serai de l'autre côté des larmes, alors je serai plus forte que jamais.

 

Ma petite Camerone ne m'a pas quittée, elle est plutôt entrée dans ma vie le 17 juillet 2010 et jamais elle n'en sortira....

 

Si vous connaissez des gens qui ont perdu un petit bébé avant, pendant ou après la naissance, parlez-leur de leur bébé, mais surtout écoutez-les, c'est la meilleure façon de les aider.

Bas de page

2017  Adep 56   Créé par A.M.